Blog, Petite bibliothèque

PETITE BIBLIOTHÈQUE #41

Deux couleurs spécifiques, le vert et l’orange sont ici analysées sur le temps long, du Moyen Âge à nos jours, à travers les représentations, les pratiques sociales et les identités politiques.
Le choix de ces couleurs correspond à un lien étroit avec le végétal – mais aussi à celui de couleurs intermédiaires, fruit d’un mélange. « Secondaires », elles sont pourtant chargées de symboliques et d’identifications aussi fortes que les couleurs primaires. Quelles sont leurs résonances anciennes ? Quelles sont, au fil des siècles, leurs évolutions ?
Des historiens, des historiens de l’art, des littéraires et des linguistes tentent de répondre à ces interrogations. Leurs regards croisés, sur des espaces différents (de la France à l’Irlande, l’Ukraine, la Palestine ou l’Allemagne), permettent de mieux appréhender les représentations des couleurs et leurs usages. Constructions culturelles complexes, le vert et l’orange dégagent un large éventail de sens, de codes politiques et sociaux, de connotations parfois contradictoires, à l’image de la société dont la langue se fait l’écho : des roux à la révolution orange, des partis Verts à la relation tumultueuse nouée en Irlande entre ces deux signes identitaires antagonistes.
En rassemblant des contributions très variées s’appuyant sur des méthodologies diverses, explorant à la fois mots, textes et images d’hier à aujourd’hui, cet ouvrage constitue un original instrument de travail, de connaissance et de réflexion sur les sociétés et leur histoire, à travers celle des couleurs.

Presses Universitaires Limoges

Blog, Défi de la semaine !, Envoyez vos photos !

DÉFI PHOTO #35

2021… Te voilà (enfin) !

Nous te souhaitons douce, inspirante et inspirée, créative, chaleureuse… Et vitaminée ! 🥕

Pour ce 35ème défi photo ISC, nous vous invitons à photographier ce que vous évoque ce passage à la nouvelle année, les bonnes habitudes que vous souhaitez (re)prendre, vos espoirs et projets, vos repas vitaminés… À vous de jouer ! 📸

1️⃣ Prenez une photo colorée avec, de préférence, une dominante de couleur bien affirmée !

2️⃣ Associez-là à une « impression » : un mot, une phrase, une citation… Ce qu’elle vous évoque en quelques mots.

3️⃣ Partagez-la sur vos réseaux sociaux en nous mentionnant @impressionsoleilcouleurs et nous taguant #impressionsoleilcouleurs, ou envoyez-la nous en MP ou par mail à impressionsoleilcouleurs@gmail.com ! N’oubliez pas d’indiquer votre prénom, votre âge et le lieu où a été prise la photo (ville).

Gardez un œil sur nos story Instagram, peut-être y verrez-vous passer vos photos ! 😉

🇬🇧 2021… Here you are (finally)!

We wish you sweet, inspiring and inspired, creative, warm… And vitaminized! 🥕

For this 35th ISC Photo Challenge, we invite you to take pictures of what this New Year’s Eve evokes in you, the good habits you want to (re)take, your hopes and projects, your vitaminized meals… It’s up to you! 📸

1️⃣ Take a colorful photo, preferably with a strong color accent!


2️⃣
Associate it with an « impression »: a word, a sentence, a quote… What it reminds you of in a few words.


3️⃣
Share it on your social networks by mentioning us @impressionsoleilcouleurs and tagging us #impressionsoleilcouleurs, or send it to us in MP or by email at impressionsoleilcouleurs@gmail.com ! Don’t forget to include your first name, your age and the place where the picture was taken (city).


Keep an eye on our Instagram stories, maybe you’ll see your photos there! 😉

Blog

ISC présente… « PIXELLISONS SANVIC » !

Chaque année, des projets de territoire participatifs sont proposés par la Ville du Havre, dans le cadre de sa politique publique Le Havre Ensemble, par l’intermédiaire du réseau des Fabriques.

En 2020, le projet « Pixellisons Sanvic », lancé par la Fabrique éponyme et en lien avec notre association Citémômes qui en assure le pilotage et la direction artistique, propose aux habitants de créer une œuvre collective honorant la mémoire de leur quartier.

RETRANSCRIRE LES MULTIPLES PERCEPTIONS DU QUARTIER DE SANVIC

Le projet est une déclinaison du concept Impression soleil couleurs, suscité par le regard aiguisé et la capacité des peintres impressionnistes à capter la lumière éphémère de l’instant présent pour évoquer des ambiances particulières.

« Pixellisons Sanvic », à l’instar d’Impression soleil couleurs, consiste à récolter auprès des habitants du quartier des photos prises par appareil ou téléphone, mais aussi des mots, citations et autres textes représentatifs d’une émotion, de la perception de leur lieu de vie.

L’objectif : constituer un recueil de témoignages sous la forme d’œuvres d’art collectives. Chaque moment capté sur le vif, chaque parole offerte par un riverain, seront mis en valeur par un jeu de couleurs, à l’occasion d’expositions où seront assemblées toutes ces expressions personnelles. Ce véritable « patchwork » permettra de raconter l’histoire du quartier, d’exprimer sa perception actuelle et de donner à réfléchir sur son devenir.

UN SAPIN EN PIXELS POUR NOËL

À l’approche des Fêtes de fin d’année, la toute première œuvre « pixellisée » créée suite au recueil des participations prendra la forme d’un arbre de Noël. Il sera naturellement installé au sein de la Fabrique de Sanvic, à l’occasion de l’événement « les Fabriques de Noël ». Dans ce contexte, les participants sont invités à contribuer au projet suivant les thématiques de couleur suivantes : le rouge et le vert.

UNE DÉMARCHE COLLABORATIVE POUR CRÉER DU LIEN SOCIAL

Outre la valorisation patrimoniale du quartier, ce projet est une opportunité de fédérer et de mobiliser la participation active des habitants et des acteurs de la vie locale autour de la construction d’une œuvre symbolique. Dans le cadre de son projet d’innovation sociale Le Havre Ensemble, la Ville du Havre a en effet à cœur d’impulser ce type d’initiative favorisant le partage, la création de liens sociaux incluant toutes les générations y compris les plus jeunes, et plus largement, d’accompagner le mieux vivre ensemble en laissant l’opportunité à chacun d’occuper sa place, de s’exprimer et de s’épanouir. Ce projet prend en compte les évolutions sociétales actuelles : l’émergence croissante des séniors, le tout numérique, la responsabilité écologique.

Le quartier de Sanvic n’en est pas à son premier projet artistique collaboratif. En 2017 déjà, l’opération « Je tricote, tu tricotes… », piloté par notre association et son projet Tricote un sourire et inscrit dans les 500 ans du Havre, avait déjà permis de fédérer les habitants autour de la conception de carrés de tricot pour la réalisation d’œuvres urbaines éphémères.

Face au succès et à l’engouement suscités pour le tricot au sein des Fabriques, le projet de territoire 2018 « Nous tricotons Le Havre » s’était inscrit dans cette continuité à l’échelle élargie de la ville du Havre.

ENVIE DE CONTRIBUER À UNE ŒUVRE D’ART INNOVANTE, HAUTE EN COULEURS ?

Vous habitez Sanvic et souhaitez partager la vision de votre quartier ?

Pour participer :

  • Prenez, ou scannez, une photo racontant un moment de votre vie en lien avec Sanvic
  • Cette photo doit présenter la dominante de couleur de votre choix
  • Accompagnez là d’une impression, d’un mot, d’une citation, d’une phrase….
  • Rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre témoignage : pixellisonssanvic.lehavre.fr.

Suite à la réception du visuel sur la plateforme, un mail de confirmation vous sera envoyé par mail. Un numéro unique vous sera ensuite envoyé afin que vous puissiez découvrir, lors de l’exposition finale, la place de votre photo au sein de l’œuvre collective.

Blog, Défi de la semaine !

DÉFI PHOTO #34

Voici venu le dernier défi photo d’une folle année ! Et puisque chez Citémômes nous aimons tout particulièrement Noël, nous avons choisi d’en faire le thème de ce 34ème challenge.

Les préparatifs en cuisine, le sapin et ses jolies décorations, les lumières qui brillent dans la nuit, le feu qui crépite dans la cheminée et les chocolats chauds que l’on aime déguster avec gourmandise à proximité, les bonnes résolutions pour une nouvelle année… 🎅

 Il est temps de photographier ce qui vous évoque la magie de cette fin d’année ! 

  1. Prenez une photo colorée avec, de préférence, une dominante de couleur bien affirmée !
  2. Associez-là à une « impression » : un mot, une phrase, une citation… Ce qu’elle vous évoque en quelques mots.
  3. Partagez-la sur vos réseaux sociaux en nous mentionnant @impressionsoleilcouleurs et nous taguant #impressionsoleilcouleurs, ou envoyez-la nous en MP ou par mail à impressionsoleilcouleurs@gmail.com ! N’oubliez pas d’indiquer votre prénom, votre âge et le lieu où a été prise la photo (ville).

Gardez un œil sur nos story Instagram, peut-être y verrez-vous passer vos photos ! 😉

Blog, Défi de la semaine !, Petite bibliothèque

PETITE BIBLIOTHÈQUE #39

Rouge et les autres couleurs de l’arc en ciel (il y aura onze ouvrages de couleur), voilà ce qu’a commencé de publier A. Mollard-Desfour, ingénieur au Laboratoire « Lexiques, dictionnaires, informatique » (LDI) de Villetaneuse. Pourquoi un dictionnaire pour les locutions des couleurs? Depuis les travaux sur la couleur de Michel Pastoureau, l’histoire des sensibilités s’est enrichi de l’étude de la gamme chromatique. A lire cet ouvrage, le rouge me monte aux joues d’avoir utiliser si longtemps ces expressions sans en avoir repéré la richesse et la variété. Et il ne s’agit encore que d’analyser les expressions nouvelles du XXe et du XXI siècle pour mettre l’accent sur les évolutions lexicales et les appropriations sociales des couleurs. Les sources pour appréhender cette couleur sont variées : articles de presse, poèmes, romans, chansons de Proust, A. France, Thibaudet, Mauriac, Sabatier, Aragon, Eluard, Boudard, Combescot à Picouly, de Montéhus, Prévert, Brassens, Brel, Goldman à Delerm. Comment notre siècle et le précèdent ont-ils modifié et adapté l’usage de la couleur rouge ?
L’ouvrage commence par une introduction synthétisant sur une liste rouge, l’étymologie, les différents usages sémantiques du rouge, puis s’ouvre le dictionnaire des différents sens, figurés, métonymiques et autres dans des expressions (100 pages) pour finir par tous les dérivés du rouge qui remplissent 340 pages, suivis d’une riche bibliographie et d’un index.

Du tapis rouge aux bonnets rouges

Quel rapport avec l’histoire direz vous ? Les champs d’utilisation du rouge nous font sortir le tapis rouge car les explications et les citations sont précises et actualisées. Rouge politique des bonnets rouges qui n’avaient pas un rouget, quand les escadrons rouges de Louis XIV combattaient, celui des tuniques rouges des anglais ont débarqué, des chemises rouges au drapeau rouge, de la Butte Rouge à la Place rouge, des écrevisses de rempart perdaient leurs pantalons garance, des gardes rouges au petit livre rouge, de l’affiche rouge à l’orchestre rouge jusqu’au téléphone rouge tout cela pour lutter contre le péril rouge quand les brigades rouges font trembler l’Italie et que la rose rouge s’installe en France. Le rouge philosophique que chaque alchimiste tente d’atteindre grâce à l’œuvre au rouge. Le rouge réservé à l’élite, de l’héraldique des gueules (rouges quel pléonasme !) pour les princes, aux talons rouges du sang bleu, du rouge cardinalice, au ruban rouge avant la rosette rouge. En géographie, le rouge du fleuve et de la mer Erythrée.
La deuxième partie qui propose tous les dérivés du rouge se prête moins dans une chronique à ces jeux d’expression mais relevons pour en donner la richesse, les variétés du rouge : érythrine, rougeâtre, amarante, Andrinople, rouge-baiser, Bordeaux, brique, cardinal en carême, carmin, carotte, cerise, cinabre, coquelicot, corail, cramoisi, cuivre et je finis par rouge diable et Dior pour vous laisser le plaisir de découvrir les vingt-trois autres lettres de l’alphabet. Que de rubriques (mettre les titres en rouge au XIIIe siècle) !

Du stylo rouge au rouge sang

Et nous y penserons, nous les professeurs, qui soulignons encore si souvent en rouge pour que les élèves ne soient pas marqués plus tard à l’encre rouge. L’analyse de l’histoire du mot, des modes de fabrication de la couleur dans les champs littéraires, scientifiques, religieux fait apparaître l’extrême variété de ses utilisations sociales et culturelles. Le rouge du sang, du meurtre, de la trahison, du péché, du maléfice, de la prostitution est passé, au XXe siècle au rouge de l’interdit, du danger pour passer dans le domaine de l’alimentaire (label rouge). Il reste le rouge de l’honneur, de la distinction et de l’érotisme.
Un livre incandescent qui n’est pas cousu de fil blanc! Mais beaucoup attendent de savourer les suivants afin que ces couleurs et leurs associations symboliques colorient notre usage de la langue.

CNRS Éditions

Blog, Défi de la semaine !

DÉFI PHOTO #33

Parce que « décembre » rime avec « Avent », Impression Soleil Couleurs y dédie son nouveau défi photo !

Pour les deux prochaines semaines à venir, ce sont vos calendriers de l’Avent et petites joies qui ponctuent cette période magique qui mène à Noël que nous célébrons. 🎅

 Et il est temps de le photographier ! 

  1. Prenez une photo colorée avec, de préférence, une dominante de couleur bien affirmée !
  2. Associez-là à une « impression » : un mot, une phrase, une citation… Ce qu’elle vous évoque en quelques mots.
  3. Partagez-la sur vos réseaux sociaux en nous mentionnant @impressionsoleilcouleurs et nous taguant #impressionsoleilcouleurs, ou envoyez-la nous en MP ou par mail à impressionsoleilcouleurs@gmail.com ! N’oubliez pas d’indiquer votre prénom, votre âge et le lieu où a été prise la photo (ville).

Gardez un œil sur nos story Instagram, peut-être y verrez-vous passer vos photos ! 😉

Blog, Le projet

JOURNAL D’UNE AVENTURE COLORÉE ET PLEINE DE SURPRISES…

L’année 2020 a commencé en grandes pompes !

Un voyage à New-York, un salon avec des milliers de personnes et un nouveau projet coloré, plein de promesses pour une année qui s’annonçait comme riche; riche en émotions, certainement ! Doucement, notre projet s’est mis en place, des contacts, les premières photos… En mars, le lancement officiel en France mais que sur les réseaux sociaux, à défaut de le faire sur les salons et lors d’événements, à cause du premier confinement. C’est parti pour une année où l’on devra s’adapter ! Dès lors, toute la dynamique de notre projet s’est concentrée sur la partie digitale. Mais nous nous sommes vite aperçus que dans tout projet participatif, s’il y a bien un ingrédient indispensable, c’est l’humain ! Et toute la difficulté réside dans le fait de créer une communauté sur le net sans avoir d’échanges, en vrai. Ce qui, quelque part, est plutôt rassurant ! Tous nos repères, les échanges prévus et les partages envisagés, les actions planifiées, tout a été bouleversé. Le travail avec nos différents partenaires tels que les écoles, les bibliothèques, les musées, s’est avéré beaucoup plus délicat malgré que quelques actions ont pu être menées et des photos envoyées par des élèves à l’invitation de leurs enseignants ! Quelques petites lueurs… Un vrai défi nous attendait… Malgré que le fait de prendre une photo soit simple, embarquer des personnes dans une aventure collective est une autre paire de manche !!!

Le confinement a offert un bon lot de défis et de challenges, nous avons tous été plus que sollicités et parmi cette masse de culture qui s’offrait à nous, il fallait faire des choix. Dur, dur de rivaliser avec cette magie que nous a ouverte la toile tentaculaire du net ! Mais ce projet aura finalement permis de souder nos proches, familles et amis, pendant ce premier confinement, avec justement des petits défis simples et quotidiens comme « recherche de la couleur bleue ! » ou les défis « abécédaire » avec, chaque jour, l’objectif de prendre en photo des objets de son quotidien commençant par une lettre donnée. Vingt-six jours de folie et la redécouverte d’un alphabet du confiné ! La famille de Mathilde, l’artiste qui pilote l’opération, a été très productive sur cette période, et a donnée lieu à des échanges mémorables sur WhatsApp ! Au final, ce projet s’est transformé le temps de cette période si étrange en parfait outil de management et de création de liens intrafamiliaux ! Rien n’était perdu ! Puis, la saison estivale est arrivée et le déconfinement, bien-sûr, au mois de mai, qui nous a permis de faire, comme le dicton l’indique, « ce qu’il nous plaisait » ! Les sorties étaient donc au RDV, la vie reprenait tranquillement ses droits et pour nous, l’occasion pour la première fois de faire des ateliers avec de vraies personnes : des enfants et leurs parents. Un mois d’ateliers réguliers tous les week-ends à Rouen pour l’événement Rouen-sur-mer !

Pouvoir parler et discuter autour des couleurs était magique ! Nos ateliers « chasseurs de couleurs » et « collectionneur de couleurs » ont donné lieu à de très bons moments d’échanges et pour la première fois, la possibilité de parler « en vrai » de notre projet. L’été est passé vite, la rentrée est arrivée et notre compteur de photos avait toujours du mal à décoller. Même si l’équipe était toujours motivée, avec des réseaux sociaux super actifs, des défis hebdomadaires, des outils, des références… Peu de photos sont arrivées dans la boîte mail… La fin de l’année pointait le bout de son nez, un petit sursaut et la motivation de la Nuit des Musées et la clôture du festival, comme ligne d’arrivée ! Et puis, coupés dans notre élan, le second confinement… Ce coup-ci, comme un signe, nous avons décidé de ne pas nous acharner et d’arrêter. Même si quelques milliers de photos se sont accumulées sur notre plateforme, la dynamique générale n’était pas au rendez-vous. Alors, ce n’est pas un clap de fin car malgré tout, en regardant en arrière à l’heure des bilans, ce projet a permis de créer un super outil pour notre association ; un outil artistique et fédérateur, qui aura eu le mérite d’animer de bons moments en famille, de souder notre équipe, d’avoir emmené quelques « followers » assidus sur les réseaux dans cette belle aventure.

Il aura également mené à de belles rencontres, des réflexions riches autour des couleurs et la perspectives de nouveaux ateliers et outils pédagogiques, mais aussi à la satisfaction d’avoir fait naître de nouveaux projets avec de nouveaux partenaires. Finalement, un bilan plutôt positif, bien que pas forcément là où l’on attendait ! Donc pas de point final, mais juste une virgule, une petite pause, une petite déception, mais comme on dit, nous avons perdu une bataille, mais pas la guerre ! Ou d’une manière plus optimiste, en référence à Nelson Mandela, « dans la vie, je ne perds jamais, soit je gagne, soit j’apprends » : cette année, c’est sûr, on aura beaucoup appris. ❤️

Blog, Petite bibliothèque

PETITE BIBLIOTHÈQUE #38

Cet ouvrage est un grand livre de photos, un objet précieux, un hommage des plus grands photographes du monde à toutes les nuances de couleurs.

Les couleurs sont omniprésentes dans nos vies, elles nous entourent, influencent notre environnement, nos comportements, notre langage et notre imaginaire avec leur sens caché.

À travers le rouge, le vert, le jaune, le bleu, le noir et le blanc Croma donne vie à un dialogue silencieux de 347 images (paysages, portraits, objets).

La préface et les textes d’introduction de Michel Pastoureau donnent toutes les clés pour comprendre le sens et appréhender la force des couleurs.

Éditions Chêne

Blog, Défi de la semaine !

DÉFI PHOTO #32

 « Les feuilles mortes se ramassent à la pelle
Tu vois, je n’ai pas oublié
Les feuilles mortes se ramassent à la pelle
Les souvenirs et les regrets aussi. »

… Chantait Yves Montand ! Pour les deux prochaines semaines à venir sur ISC, ce sont les feuilles mortes qui seront à l’honneur de notre défi photo. Ces mêmes feuilles qui recouvrent le sol de milles et uns tons orangés dès que le mois d’octobre commence à pointer le bout de son nez. Ces mêmes feuilles qui crissent sous les pieds, annoncent doucement l’arrivée de l’hiver, d’un renouveau futur, des fêtes de Noël… Il est temps de les photographier ! 🍂

  1. Prenez une photo colorée avec, de préférence, une dominante de couleur bien affirmée !
  2. Associez-là à une « impression » : un mot, une phrase, une citation… Ce qu’elle vous évoque en quelques mots.
  3. Partagez-la sur vos réseaux sociaux en nous mentionnant @impressionsoleilcouleurs et nous taguant #impressionsoleilcouleurs, ou envoyez-la nous en MP ou par mail à impressionsoleilcouleurs@gmail.com ! N’oubliez pas d’indiquer votre prénom, votre âge et le lieu où a été prise la photo (ville).

Gardez un œil sur nos story Instagram, peut-être y verrez-vous passer vos photos ! 😉

Blog, Petite bibliothèque

PETITE BIBLIOTHÈQUE #37

Pourquoi le ciel est-il bleu ? Qu’est-ce que le rayon vert ? Et quelle est la couleur du ciel sur Mars, Vénus ou Titan ? Y a-t-il des arcs-en-ciel de Lune ?

n
Entre la physique et l’astronomie, le grand physicien épistémologue Jean-Marc Lévy-Leblond explique, avec le talent d’un conteur, les phénomènes célestes qui nous entourent et mettent de la couleur dans notre monde.
Il évoque les phénomènes physiques et aussi les savants tels que Galilée qui pour lui a apporté d’essentiel : l’idée que le monde céleste et le monde terrestre ne font qu’un et que les lois physiques y sont les mêmes, à l’encontre de la tradition aristotélicienne qui séparait le monde terrestre, le nôtre, monde de l’imperfection et du changement, du monde céleste, monde de la perfection et de l’immuabilité.

Un formidable texte sur les interrogations mais aussi des plaisirs que peuvent susciter les sciences !

Éditions Broché