Blog, Défi de la semaine !

Défi photo #41

Vive l’été et les couleurs qui évoquent les vacances, la chaleur, la plage, les douces journées farniente… ! ☀️🌸 Pour ce 41ème défi ISC, nous vous invitons à photographier votre été et vos vacances et les vêtements, tissus et autres étoffes qui vous évoquent cette période de détente si chère à tous ! 😎

📸 À vous de jouer !

1️⃣ Prenez une photo colorée avec, de préférence, une dominante de couleur bien affirmée !

2️⃣ Associez-la à une « impression » : un mot, une phrase, une citation… Ce qu’elle vous évoque en quelques mots.

3️⃣ Partagez-la sur vos réseaux sociaux en nous mentionnant @impressionsoleilcouleurs et nous taguant #impressionsoleilcouleurs, ou envoyez-la nous en MP ou par mail à impressionsoleilcouleurs@gmail.com ! N’oubliez pas d’indiquer votre prénom, votre âge et le lieu où a été prise la photo (ville).

Gardez un œil sur nos stories Instagram, peut-être y verrez-vous passer vos photos ! 😉

Blog, Défi de la semaine !

Défi photo #39

L’équipe de Citémômes est très heureuse de participer aux célébrations du bicentenaire de la naissance de l’écrivain Gustave Flaubert, figure emblématique de notre territoire et de notre belle ville de Rouen !

À cette occasion, nous vous proposons, pour les quelques mois à venir, un petit programme consacré aux « Couleurs de Flaubert » sur nos réseaux sociaux… Et pour commencer, c’est le bleu, véritable fil rouge de Madame Bovary, son oeuvre la plus célèbre, mentionné pas moins de 47 fois, tout juste derrière le noir, grand vainqueur. Un bleu romantique… Et « bovarique » !

📖 Le bleu dans Madame Bovary

Tout commence au début du roman, par une lettre cachetée de bleu : « Cette lettre, cachetée d’un petit cachet de cire bleue, suppliait Monsieur Bovary de se rendre immédiatement à la ferme des Bertaux, pour remettre une jambe cassée. » Quand Charles Bovary arrive à la ferme, c’est Emma qui le reçoit, vêtue d’une « robe de mérinos bleu » ; lui portait une « cravate de soie bleue ». Elle l’épouse quelques lignes plus loin dans le cadre d’un mariage arrangé.

Le bleu (re)trouve sa vocation amoureuse lorsqu’Emma prend un amant : « Elle allait donc posséder enfin ces joies de l’amour, cette fièvre du bonheur dont elle avait désespéré. Elle entrait dans quelque chose de merveilleux où tout serait passion, extase, délire ; une immensité bleuâtre l’entourait, les sommets du sentiment étincelaient sous sa pensée, et l’existence ordinaire n’apparaissait qu’au loin, tout en bas dans l’ombre, entre les intervalles de ces hauteurs ». Mais la couleur n’est que bleuâtre, ce qui laisse présager du pire, car « bleuâtre » n’est pas tout à fait bleu et son suffixe est dépréciatif. Néanmoins, il apparaît seulement 4 fois dans le roman.

Le bleu paraît s’associer le mieux aux moments les plus agréables du roman. D’habitude, c’est la couleur qui est associée avec Emma durant ses moments les plus heureux : « C’était par un beau matin d’été… une compagnie d’oiseaux tourbillonnaient dans le ciel bleu, autour des clochetons à trèfles. ».

En parallèle, c’est le bleu qui accompagne Emma dans son suicide final : le flacon d’arsenic est un « bocal bleu ».

En conclusion, Flaubert fait un sort au « bleu »: couleur de la passion pour en faire la couleur du délire, de l’illusion amoureuse et de la mort.

kkkk

📸 À vous de jouer !

Vous l’aurez deviné : pour ce 39ème défi ISC, nous vous invitons à photographier le bleu… Romantique ! Celui d’un roman, celui d’un joli souvenir, celui qui vous évoque l’amour, l’aventure… Votre bleu préféré.

1️⃣ Prenez une photo colorée avec, de préférence, une dominante de couleur bien affirmée !

2️⃣ Associez-la à une « impression » : un mot, une phrase, une citation… Ce qu’elle vous évoque en quelques mots.

3️⃣ Partagez-la sur vos réseaux sociaux en nous mentionnant @impressionsoleilcouleurs et nous taguant #impressionsoleilcouleurs, ou envoyez-la nous en MP ou par mail à impressionsoleilcouleurs@gmail.com ! N’oubliez pas d’indiquer votre prénom, votre âge et le lieu où a été prise la photo (ville).

Gardez un œil sur nos stories Instagram, peut-être y verrez-vous passer vos photos ! 😉

🇬🇧 Our team is very happy to participate in the celebrations of the bicentenary of the birth of the writer Gustave Flaubert, an emblematic figure of our territory and of our beautiful city of Rouen!

On this occasion, we propose you, for the next few months, a small program dedicated to the « Colors of Flaubert » on our social networks… And to begin, it is the blue, true red thread of Madame Bovary, his most famous work, mentioned not less than 47 times, just behind the black, big winner. A romantic blue… And « bovaric » !

📖 The blue in Madame Bovary

It all begins at the beginning of the novel, with a letter sealed in blue: « This letter, sealed with a small blue wax seal, begged Monsieur Bovary to go immediately to the Bertaux farm, to repair a broken leg. « When Charles Bovary arrived at the farm, it was Emma who received him, wearing a « blue merino dress »; he was wearing a « blue silk tie ». She marries him a few lines later in an arranged marriage.

Blue (re)finds its vocation in love when Emma takes a lover: « She was going to possess at last those joys of love, that fever of happiness of which she had despaired. She was entering into something marvelous where everything would be passion, ecstasy, delirium; a bluish immensity surrounded her, the peaks of feeling sparkled under her thought, and ordinary existence only appeared in the distance, far down in the shadows, between the intervals of these heights. But the color is only bluish, which suggests the worst, because « bluish » is not quite blue and its suffix is depreciative. Nevertheless, it appears only 4 times in the novel.

Blue seems to be best associated with the most pleasant moments in the novel. Usually, it is the color that is associated with Emma during her happiest moments: « It was a beautiful summer morning…a company of birds swirled in the blue sky, around the clover bells. ».

In parallel, it is blue that accompanies Emma in her final suicide: the bottle of arsenic is a « blue jar ».

In conclusion, Flaubert makes a fate with the « blue »: color of the passion to make of it the color of the delirium, the love illusion and the death.

📸 It’s up to you !

1️⃣ Take a colorful photo, preferably with a strong color cast!

2️⃣ Associate it with an « impression »: a word, a sentence, a quote… What it reminds you of in a few words.

3️⃣ Share it on your social networks by mentioning us @impressionsoleilcouleurs and tagging us #impressionsoleilcouleurs, or send it to us in MP or by email to impressionsoleilcouleurs@gmail.com! Don’t forget to include your first name, your age and the place where the picture was taken (city).

Keep an eye on our Instagram stories, maybe you’ll see your photos there! 😉